Tu es accro à ton téléphone et ça t'empêche de réfléchir

Avertissement: bien que ce texte soit écrit à la deuxième personne, c'est vraiment en faisant une réflexion sur moi-même que j'ai eu les idées et le matériel nécessaires pour l'écrire. Je ne m'exclu aucunement des comportements décris ci-dessous.

C'est quand la dernière fois que tu t'es assis dans ton divan sans immédiatement sortir ton cell/tablette/bidule électronique?

Que t'aies 10 minutes ou un maigre 10 secondes de lousse devant toi, tu sors ton cell et tu scroll sur Facebook/Twitter/Instagram à la recherche de.... quoi au juste? T'es en plein souper au resto avec ton chum/ta blonde/des amis et tu sors ton cell. Pourquoi?

As-tu peur de manquer quelque chose d'important?

Pourquoi tu sors ton cell de tes poches à toutes les occasions?

Je vais te le dire pourquoi.

T'es accro

Ton cell, c'est une dépendance. Ben, pas ton cell directement, mais ce qui se trouve dessus. Les réseaux "sociaux". Les vidéos comiques que tes amis partagent, le dernier post controversé d'Éric Duhaime, l'humoriste qui teste ses histoires plus rocambolesques les unes que les autres, bref, t'es accro à la distraction continue.

T'as conditionné ton cerveau à toujours avoir besoin de quelque chose à regarder ou à lire, et dès que t'as un instant, il en redemande. Ton cerveau a faim de nouvelles informations et il est insatiable. Tu ne peux même plus supporter le silence de ta tête vide de pensées, tu dois toujours aller plus loin dans ta quête de nouveautés. Tout d'un coup que tu manques quelque chose d'important!

Lâche ton cell...

Plus facile à dire qu'à faire, right?

À ton prochain repas, laisse ton téléphone dans une autre pièce. Profite des gens qui sont avec toi, et savoure ta nourriture. Concentre-toi sur chaque bouchée, chaque coup de mâchoire. Prends ton temps. Mange consciencieusement. Si la Terre arrête de tourner, ça va rien changer que tu sois le premier à le savoir, ou le premier à liker le post qui annonce la fin du monde.

Ce soir, en t'écrasant dans ton divan, prends 10-15 minutes avant d'allumer la télé. Reviens sur ta journée. Est-ce qu'il y a des situations où tu aurais fait les choses différemment? As-tu dépenser aujourd'hui? Est-ce ces dépenses étaient totalement nécessaires? (Petit passage obligé sur les finances ;)) Quels sont tes objectifs à long terme? Est-ce que tu as progressé aujourd'hui? Ce que tu t'apprêtes à faire maintenant, est-ce que ça te fait avancer, stagner, ou reculer?

Prends le temps de réfléchir. Tu vas devenir une meilleure personne.

... et réfléchis un peu

J'ai toujours mes meilleures idées dans la douche ou en faisant la vaisselle, parce que ce sont des moments où je ne fait face aucune source de distractions. C'est du temps que j'ai pour penser, réfléchir, générer des idées. Je crée quelque chose au lieu de continuellement consommer de l'information. Le temps passé à me distraire est un temps où je ne suis pas en train de penser à mon prochain article ou à aller de l'avant dans la vie en général.

L'humain n'est pas devenu l'espèce la plus intelligente de la planète en recherchant les sources infinies de divertissement passif. C'est parce qu'on s'est activement servi de notre cerveau pour réfléchir qu'on est là où on est aujourd'hui. On dirait que tranquillement, on est en train de revenir au stade de Cro-Magnon, en se concentrant seulement sur nos besoins immédiats de distractions tel l'héroïnomane à la recherche de sa prochaine dose.

Donc au lieu d'avaler les opinions des autres sur tous les sujets et de les recracher à outrance, essaie plutôt de t'arrêter, de réfléchir un peu par toi-même et de former ta propre opinion. Formule tes pensées et retravaille-les jusqu'à ce que ça soit cohérent. Au lieu de rejeter une opinion parce qu'elle est contraire à la tienne, essaie plutôt de comprendre le raisonnement caché derrière. Ouvre ton esprit sur les idées nouvelles et remets constamment en question ce que tu considères être la vérité. Arrêtons d'avoir peur de réfléchir. Mettons à mort l'anti-intellectualisme.

Lâche ton cell, et réfléchis un peu.