Le couple et les finances

Tu ne retrouveras pas grand chose d'intérêt pour toi dans cet article si tu n'es pas en couple ou si tu n'habites pas avec ton/ta conjoint(e).

Je vais t'expliquer comment nous on fonctionne. Je ne te dis pas que c'est la meilleure méthode, elle a sûrement quelques défauts, mais c'est la méthode qui marche le mieux pour nous, et dans l'intérêt de chacun. Libre à toi d'implémenter ça de la manière que tu veux, à ta propre façon (après en avoir discuter avec ton/ta conjoint(e), bien sûr!) avec les variantes que tu désires. Je considère que nous avons eu du succès en faisant les choses de cette façon, et je suis très confiant que ça peut t'aider toi aussi à rendre l'expérience des finances en couple le plus agréable et le moins conflictuelle possible.

Je vais t'expliquer comment on gère nos comptes bancaires, nos cartes de crédit, nos dépenses communes vs. personnelles, les dépenses reliées aux enfants, nos placements, les économies pour les gros projets, on va vraiment voir tout de A à Z. On va également voir comment faire pour que chacun paie sa juste part des dépenses, tout en s'assurant que les deux membres du couple retrouvent une certaine liberté au niveau de ses dépenses personnelles. C'est parti mon kiki!

Les comptes bancaires et cartes de crédit

J'ai mon propre compte, ma conjointe a son propre compte, et nous avons un compte conjoint. Nos paies sont déposées dans nos comptes personnels respectifs. Les allocations familiales sont déposées directement dans le compte conjoint.

En général, nous essayons d'ignorer les allocations et de faire comme si nous ne les recevions pas. Notre compte conjoint devient donc en quelque sorte notre fonds d'urgence. Ne t'inquiètes pas, nos enfants ne manquent de rien, c'est juste qu'on n'utilise pas les allocations pour payer les choses dont ils ont besoin.

Il n'est pas toujours possible de totalement ignorer les allocations, et je comprends que selon la situation de chacun, elles peuvent devenir absolument vitales; lorsqu'un des deux parents fait le choix de rester à la maison, par exemple. Dans notre cas, nous travaillons tous les deux, ce qui nous apporte un plus grand revenu. C'est un choix que nous avons fait, bien que nous aimons nos enfants plus que tout. On a bien des projets, des projets qui nécessitent de l'argent, alors on travaille tous les deux pour accomplir ce que l'on désire.

Pour résumer : nos paies dans notre propre compte, les allocations familiales dans le compte conjoint.

Pour les cartes de crédit, même principe : nous avons chacun une carte de crédit pour nos achats personnels, ainsi qu'une carte de crédit commune. Tout ce que nous considérons comme une achat commun est payé avec la carte de crédit conjointe, que nous repayons en proportion de nos revenus à la fin du mois. Je vais aller en détails bientôt, suis-moi bien!

Les dépenses communes

Hypothèque, électricité, taxes municipales, internet/téléphone/Netflix, épicerie, tout ce qui touche aux enfants et animaux de compagnie, activités et restaurant en famille, assurances vie/maison/auto, meubles et fournitures pour la maison. Ça en fait des choses en commun lorsqu'on a une maison et des enfants et ce sont toutes des dépenses qui impliquent les deux membres du couple.

Le problème avec ces dépenses, c'est que certaines d'entre elles ne peuvent être mises sur la carte de crédit. Par exemple, l'hypothèque, les taxes et la garderie sont payées par paiement pré-autorisé, virement bancaire ou par chèque. C'est donc une seule personne qui paie à partir de son compte personnel. L'hypothèque se prend dans mon compte, c'est moi qui fait les chèques de garderie, mais ma conjointe paie l'électricité et les taxes municipales. On fait ça pour toutes les dépenses qu'on ne paie pas avec notre carte de crédit commune, alors bien qu'on essaie de répartir ces dépenses équitablement entre nous, il faut quand même s'assurer que chacun paie sa juste part.

Hen, facile! On a juste à toute pogner dans le compte conjoint!

Erreur! Comme j'ai mentionné précédemment, notre compte conjoint c'est pas touche! Étant donné que le compte conjoint contient seulement l'argent des allocations, il n'y a pas assez d'argent dans ce compte pour tout payer. De toute façon, il faudrait quand même calculer un montant que chacun devrait verser de son compte personnel vers le compte conjoint. Ce n'est donc pas si simple!

C'est là que le fait de prendre en note toutes nos dépenses entre en jeu (je te l'avais dit que tout reposait là-dessus!). On a une autre feuille dans notre fichier excel où on écrit les dépenses communes que chacun a fait à partir de son compte.

Ça ressemble à quelque chose comme ça :

Marco a payé
Hypothèque 1044.78$
Garderie 433.33$
Assurance autos 70.07$
Paiement électros - remboursement accéléré 323.02$
Assurance habitation 58.57$
Vidéotron 74.69$
Netflix 8.99$
Total 2013.45$
Sam a payé
Électricité 94.07$
Taxes 590.19$
Assurance vie 81.74$
Total 766.00$

À la fin du mois, on démêle qui a payé quoi et on s'ajuste en conséquence. Ça a l'air d'être tout un casse-tête, mais en réalité c'est super simple un coup qu'on comprend le principe.

Comment s'assurer que chacun paie sa juste part?

Toute autre dépense commune faite au courant du mois est ajoutée à la liste de la personne qui a fait cette dépense. Ensuite, à la fin du mois, on fait le total de toutes les dépenses communes, qui représentent ici 2779.45$. On détermine finalement la part de chacun selon ses revenus pour le mois, dont voici la répartition :

Qui Gains pour le mois
Marco 3250.00$
Sam 1546.84$
Total 4796.84$

Vient le temps de calculer les pourcentages de revenu que chacun des membres du couple a contribué. Pour Marco, on a 3250 / 4796.84 * 100, donc 67.8%. La part de Sam est donc de 100 - 67.8, ce qui donne 32.2%.

Puisque Marco apporte 67.8% du revenu, ça va de soi qu'il paie donc 67.8% des dépenses communes si on veut que ça soit équitable. Même chose pour Sam avec son 32.2% d'apport au revenu.

Maintenant qu'on a les pourcentages que chacun doit payer, on peut faire la comparaison entre le montant payé vs. le montant qui aurait dû être payé par chaque personne :

Qui Pourcentage A payé Aurait dû payer Différence
Marco 67.8% 2 013.45$ 1 884.47$ 128.98$
Sam 32.2% 766.00$ 894.98$ -128.98$

Par ce tableau, on peut constater que Marco a payé 128.98$ en trop. Il a payé 2 013.45$, alors que selon son pourcentage, il aurait dû en payer 1 884.47$. De l'autre côté, on voit que Sam a payé 128.98$ en moins, donc elle va devoir rembourser Marco de ce montant afin que ça soit équitable.

Ce qu'on vient de voir, c'est pour les dépenses récurrentes qui sont prélevées à même notre compte. Il faut appliquer le même principe aux dépenses faites par carte de crédit. Par chance, on a une carte de crédit conjointe sur laquelle on met toutes les dépenses communes. À la fin du mois, on n'a qu'à prendre le solde de la carte et le diviser selon les pourcentages qu'on a calculés ci-haut. C'est souvent à ce moment-là qu'on va aussi s'organiser pour balancer la différence du précédent tableau.

Les placements

Je vais te le dire tout de suite, je suis loin d'être un expert en placements. Je laisse ça à ma conseillère et j'en récolte les intérêts (en moyenne 8% annuellement depuis le 5 dernières années). Je ne place pas énormément d'argent, mensuellement un 150$ en CELI. Ma conjointe de son côté, place 100$ par mois en REER.

Étant travailleur autonome, je m'occupe moi-même de mes impôts, alors je transfère automatiquement un certain pourcentage de mes gains dans un compte pas touche à la caisse. À la fin de l'année, avant de faire ma déclaration d'impôts, je vais déposer un maximum dans mes REER pour réduire le plus possible mes impôts à payer.

On a également contracté un prêt REER en 2015 pour placer 30 000$ dans nos REER d'un seul coup, qu'on repaie présentement à 324.84$ par mois. Oui, on paie des intérêts sur ce prêt, mais seulement 5%, alors que ce placement va nous rapporter en moyenne 8% annuellement, si la tendance se maintient. Je vous ferai part des avantages d'une telle manoeuvre dans un futur article.

Avec nos cotisations mensuelles au CELI et REER, ainsi que notre remboursement de prêt REER, on alloue 575$ mensuellement à nos placements. Ça représente environ 12% de nos revenus nets. C'est sans compter les placements de REER que je vais faire avant ma déclaration de revenus. C'est certainement pas le gouverne-maman qui va s'occuper de nous à notre retraite, alors aussi bien s'en assurer nous-mêmes.

Économiser pour les gros projets

Nous avons fait bâtir notre maison au printemps 2015. Quand on parle de gros projet, ça en est tout un. Pour réussir à faire ce projet, nous mettions de côté tout l'argent qu'on pouvait. À cette grosseur de projet-là, c'est pas le temps de commencer à s'obstiner à savoir si chacun met de l'argent à part équitable dans le bas de laine. Il reste de l'argent à la fin du mois? Maison. Éventuellement, on en est venus à acheter le terrain. La mensualité sur le terrain était une très belle façon de s'assurer qu'on mettait de l'argent "de côté" pour le projet, puisque le capital payé sur le terrain allait pouvoir servir comme pourcentage de mise de fonds lorsque viendrait le temps d'emprunter pour le projet total. Maintenant qu'on a la maison, l'hypothèque est payée en proportion de nos revenus, mais au départ on mettait de côté tout ce qu'on pouvait, sans regarder qui payait combien.

Pour des projets communs de cette ampleur, c'est vraiment ce que je vous conseille. Une maison, des grosses rénovations, une piscine, un patio, ce sont toutes des choses qu'on veut souvent faire à deux, donc au diable les pourcentages et l'équité, on veut juste le faire, et au plus vite pour pouvoir en profiter ensemble.

Pour les plus petits projets, genre un nouveau meuble, on laisse généralement monter les allocations dans le compte conjoint bien au delà de notre seuil d'urgence, et on prend l'excédent pour s'acheter ce qu'on a planifié. On considère que l'argent des allocations nous appartient à part égale, donc c'est parfait pour payer une dépense commune hors de l'ordinaire sans toucher à nos comptes personnels.

Et vous?

Ça fait pas mal le tour pour nous. Je vous ai expliqué le plus globalement possible la façon dont on fonctionne en couple avec nos finances. Comme je l'ai mentionné, je ne crois pas que notre méthode soit parfaite, mais c'est une excellente base sur laquelle n'importe quel couple peut s'appuyer pour remettre les finances de chacun dans le droit chemin.

Maintenant, à votre tour! Je vous invite à partager vos différentes méthodes et stratégies dans les commentaires ci-dessous. Avez-vous des trucs pour gérer vos finances en couple que je n'ai pas énumérés ici? Est-ce que votre méthode ressemble à la mienne, ou bien est-elle complètement différente? J'ai hâte de vous lire :)