N'attends pas le 1er janvier pour prendre tes résolutions

Si t'es comme à peu près tout le monde, ça t'est sûrement déjà arriver de commencer l'année en prenant une résolution.

Cette année, je vais me remettre en forme!

Cette année, je vais arrêter de fumer!

Cette année, je vais me lancer en affaires!

Et si t'es comme à peu près tout le monde, toutes ces super bonnes intentions de début d'année se sont complètement évanouies à peine rendu au 1er février.

De mon côté, ça fait plusieurs années d'affilées que je prends la même résolution chaque année, et je réussis à chaque fois:

Cette année, je prends la résolution de... ne plus jamais prendre de résolutions de début d'année.

Là tu vas me dire Facile! et moi je vais te répondre Mets en! Au lieu de ça, j'essaie de faire des changements positifs dans ma vie continuellement, tout au long de l'année.

Et toi, si tu sais que tu ne tiens pas ta résolution chaque fois que tu en prends une, pourquoi tu continues d'en prendre année après année?

Je sais pourquoi.

On voit la nouvelle année comme une sorte de barrière psychologique. Comme un temps de renouveau. L'occasion idéale de commencer quelque chose de nouveau, parce qu'on va laisser tous nos démons derrière nous. Parce que c'est facile de penser que dans le futur, ça va être plus facile de faire des changements. C'est facile de se projeter dans le temps et de voir une meilleure version de nous-même. Un nous qui ne fume plus, qui a 15 kilos en moins et qui s'entraine régulièrement. C'est facile, et c'est plaisant de s'imaginer comme ça.

Sauf que ce n'est pas comme ça qu'il faut procéder.

Ne visualise pas le résultat final

Une résolution exprime souvent une finalité:

  • Je veux peser 15 kilos de moins.
  • Je veux cesser de fumer

C'est un objectif. C'est le résultat final. C'est l'idéal que tu souhaites atteindre. Focuser sur les résultats, se visualiser dans le futur et nous imaginer atteindre cet objectif sont communément dénommées comme des techniques efficaces pour atteindre le dit objectif. Et c'est vrai que ça peut être motivant.

D'un autre côté, des études ont montré que de se concentrer uniquement sur le résultat final peut énormément nuire à l'atteinte de nos objectifs.

Ça fait drôle d'écrire ça, et ça fait sûrement drôle pour toi de le lire, parce que ça va totalement à l'encontre de ce qui nous est raconté par n'importe quel livre de développement personnel. En plus d'être inefficace, le simple fait de visualiser l'accomplissement final d'un objectif peut même être contre-productif, tel que décrit par les chercheurs Heather Kappes et Gabriele Oettingen, qui ont publié une étude dans le Journal de psychologie sociale expérimentale. Plus de détails dans l'article ci-contre (en anglais) : Visualisez le succès si vous voulez échouer.

Lorsqu'on s'imagine avoir atteint ce que nous désirons, c'est notre cerveau qui tombe dans le panneau. Au lieu de générer l'énergie nécessaire pour nous motiver à atteindre cet objectif, le cerveau tombe dans un état de relaxation totale, comme si l'objectif en question avait été atteint. En imaginant que tu fais 15 kilos de moins, tu envoies un faux signal à ton cerveau, et lui interprète ça comme si c'était la réalité! Aucun besoin donc d'envoyer de la motivation pour t'inciter à véritablement perdre du poids.

Pour prouver leur point, cette même recherche a démontré que les participants à qui on demandait de visualiser de façon positive l'atteinte d'objectifs au courant d'une semaine étaient beaucoup moins enclin à les réaliser que les participants du groupe qui n'avaient reçu aucune instruction particulière. Les "visualiseux" ont rapporté se sentir moins énergiques en comparaison avec l'autre groupe, et leur propos ont été confirmés par divers tests psychologiques.

Ben kessé qu'on peut faire si la visualisation marche pas?!

Focus plutôt sur le processus

N'importe qui peut accomplir n'importe quoi lorsque la motivation et l'énergie se pointe le nez. C'est pourquoi on commence toujours l'année avec une volonté d'acier et qu'on pense qu'on a la motivation nécessaire pour perdre notre surplus de poids.

Sauf que quand la motivation s'effrite, souvent sans même qu'on s'en rende compte, on arrête tout et on se demande comment ça se fait qu'on n'est plus autant motivé qu'au début. C'est parce qu'on a trop focalisé sur les résultats plutôt que de se concentrer sur le processus.

On pense souvent que la réussite d'un objectif est un événement en soi. Oui, le résultat est important, mais pour l'atteindre, ce qui compte vraiment c'est le chemin qu'on emprunte pour y parvenir.

Si on regarde les gens qui accomplissent régulièrement leurs objectifs, on remarquera que ce ne sont pas les événements ni les résultats qui leurs importent, mais plutôt leur engagement envers le processus. Ils tombent en amour avec la pratique quotidienne, et non pas le résultat en tant que tel. Le plus ironique dans tout ça, c'est que c'est ce même processus qui te permettra un jour de profiter du résultat et de l'accomplissement de tes objectifs.

Si tu veux perdre du poids, imagine-toi plutôt en train de te faire à manger avec des aliments sains. Visualise des plus petites portions dans ton assiette. Focus sur toutes les embuches que tu pourrais rencontrer au passage, et surmonte-les dans ta tête.

Fuck you, le sac de chips! Moi j'essaie de mieux manger!

Quand tu seras donc confronté à toutes ces tentations, tu vas être mieux équipé pour les refuser, puisque tu vas déjà t'être pratiqué dans ta tête. Tu vas avoir hâte de te cuisiner une salade, parce que tu vas l'avoir préparer plusieurs fois dans ton imaginaire. Tu vas avoir hâte de faire de l'exercise, parce que dans tes pensées, tu t'es vu en train de t'entrainer, de transpirer, et de surmonter toute autre difficulté qui pourrait survenir dans le processus.

Focus sur les étapes et les embuches. De cette façon, la réalisation de ton objectif va suivre naturellement.

Lecture complémentaire (en anglais): How to Stay Focused When You Get Bored Working Toward Your Goals


Bon, on était rendu où avec ça? Ah oui! Les résolutions de début d'année...

Ça vient d'où, l'idée de prendre des résolutions le 1er janvier? Pourquoi est-ce qu'on attend toujours la nouvelle année avant de faire des changements positifs dans notre vie? Pourquoi ne pas prendre une résolution un mercredi 12 octobre? C'est quoi la différence?

L'affaire, c'est que l'humain est un excellent procrastineux. Comme je l'ai mentionné plus haut, on aime ça se projeter dans le futur et d'imaginer une meilleure version de nous-même, tout en se disant que ça sera beaucoup plus facile de faire tout ça plus tard :

C'est clair que ça va être plus facile! Je vais tellement être moins occupé!

Là je reviens de vacances, je suis dans le jus à la job!

Pis là c'est la rentrée scolaire bientôt, alors il faut commencer à préparer ça. Et là les activités des enfants après l'école, pis en fin de semaine c'était la balade gourmande...

Vite vite le magasinage des cadeaux de Noël et les innombrables party du temps des fêtes.

Ouais, vraiment là, au 1er janvier je vais être tellement moins occupé, je vais enfin pouvoir prendre une résolution et me concentrer là-dessus!

C'est quoi là, tu te fous de ma gueule?

T'auras pas le temps pentoute. Jamais tu vas avoir le temps de prendre soin de toi si tu continues de toujours trouver des excuses. Quand quelqu'un me dit J'ai pas l'temps, moi j'entends J'suis pas capable de gérer mes priorités.

Bon, je veux pas te chicaner trop trop là, parce que je suis un peu coupable de ça moi-même.

Pendant les mois de juin et juillet 2016, j'ai adopté de nouvelles habitudes et j'en étais très fier. J'avais commencé à écrire 30 minutes tous les jours et je sortais courir deux fois par semaine. J'aimais beaucoup le sentiment d'accomplissement que ça m'apportait, et ça m'encourageait à continuer.

Puis, le 3 août 2016, mon troisième enfant est né. Les premières semaines, je manquais de sommeil. Nul besoin de te dire que mes nouvelles habitudes ont pris le bord assez vite merci. Je n'ai pas écrit pendant 3 semaines, et à ce jour je n'ai toujours pas repris mon habitude de course.

Mais un moment donné, je peux ben comprendre qu'un bébé ça scrap la routine, sauf que c'est pas une excuse à l'infini pour ne plus rien faire! Je me disais :

Quand bébé va mieux dormir, et que je vais être plus en forme, je reprendrai mes habitudes!

Encore à remettre à plus tard. Aussi, quand bébé va mieux dormir, c'est pas tout à fait une date précise. Et si j'attends après ça pour me remettre à la poursuite de mes objectifs, ben quand bébé va mieux dormir, je vais me trouver une autre excuse pour repousser ça plus loin encore une fois.

Le jour que j'ai réalisé ça, j'ai repris ma routine d'écriture. La course, pas encore, mais ça ne saurait tarder. Une chose à la fois. (un autre lien en anglais, j'en suis désolé).

Tout ça pour dire que si tu veux faire des changements dans ta vie, c'est pas en repoussant ça au lundi suivant ou au mois prochain ou à cet hiver ou à la nouvelle année. Le meilleur moment pour développer des bonnes habitudes c'était hier. Le deuxième meilleur moment, c'est tout de suite. Un mercredi 12 octobre. Why not? Le 1er janvier... le 12 octobre... c'est pareil.

Il faut juste commencer. Et puis continuer. Et persévérer.

Un an c'est beaucoup trop long

L'autre problème avec les résolutions, c'est qu'on les prends pour toute une année! Un an à se consacrer sur le même objectif, c'est long en ti-pépère! Tout à fait normal qu'on le perde de vue après seulement quelques semaines.

Si on veut poursuivre nos objectifs, il faut s'établir un plan d'action et en faire un suivi mensuellement, ou encore mieux, à chaque semaine :

  • Quelles sont les actions que j'ai effectuées la semaine dernière en vue de mon objectif?
  • Qu'est-ce que je prévois faire cette semaine?
  • Suis-je sur la bonne trajectoire pour atteindre mon objectif?

L'atteinte de résultats à long terme sera possible seulement si on met en place une routine et si on mesure notre progrès au fur et à mesure qu'on avance. Un bon objectif doit être :

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Réaliste
  • Contraint dans le temps

Si ton objectif c'est simplement de perdre du poids, je peux te garantir que tu n'en perdras pas.

Par contre, si ton objectif c'est plutôt : Je veux perdre 15 kilos (spécifique), à raison d'un kilo par mois (mesurable), d'ici 1 an (réaliste, contraint dans le temps), tu as beaucoup plus de chances de le réaliser. Par la formulation même de ton objectif, tu as maintenant un plan d'action à ta disposition, doté d'un suivi mensuel afin de savoir si tu es sur la bonne voie.

C'est quoi le rapport avec l'argent?

Je te l'accorde, cet article est radicalement différent des autres. Je n'ai pas parlé d'argent du tout, mais j'ai confiance que tu as su tirer un parallèle avec le sujet.

S'occuper de son argent, c'est plate. Mais si tu veux te sortir du trou, rembourser tes dettes plus rapidement, et accumuler un surplus d'argent (objectifs), il faut avant tout tomber en amour avec la gestion quotidienne de nos finances (processus).

Seulement lorsque tu auras adopté l'ennui de répéter cela chaque jour et que tu seras focalisé sur le processus, les résultats vont venir d'eux-mêmes.

Apprenons à se connaitre!

Je t'invite encore une fois à te joindre à la discussion dans les commentaires :)

Quelle était ta résolution en 2016?

As-tu réussi à tenir ta résolution?

Sinon, pourquoi?

Qu'est-ce qui t'empêche de t'y remettre maintenant?