La fois où on a rushé pour payer notre carte de crédit

Ben oui, ça nous est arrivés. Nous qui faisons si attention à nos finances, nous avons été incapables de payer en entier notre compte de carte de crédit en juillet. Tout s'est replacé depuis (ou presque), inquiétez-vous pas ;)

Depuis qu'on a construit la maison il y a 2 ans, on s'est laissé aller pas mal sur les dépenses. Vous savez comment c'est une nouvelle maison, c'est jamais fini et il y a toujours quelque chose à acheter. Des nouvelles fournitures pour les salles de bain, du nouveau mobilier pour les chambres des enfants, deux nouvelles chambres au sous-sol, la patente à roulettes pour étendre des semences à gazon et l'engrais, et j'en passe. Plusieurs milliers de dollars se sont envolés en l'espace de 2 ans. En plus de l'hypothèque, les taxes municipales et tout le tralala.

Ça fait que dans les derniers mois on a été pas mal plus serrés au niveau de nos finances, en se disant chaque fois que le mois suivant serait moins pire et qu'on dépenserait moins. C'est seulement temporaire, des gros achats qu'on ne fait pas souvent, et autres excuses. Comme tu peux sûrement deviner, les mois suivants n'ont pas mieux été. Si on avait tenu notre promesse de moins dépenser, tu ne serais pas en train de lire cet article.

Comment on en est venus à dépenser sans compter

Ça doit faire environ 4-5 ans qu'on tient un registre très détaillé de toutes nos dépenses et nos revenus. Si tu ne le fais pas encore, tu devrais. Alors comment ça se fait qu'on a dérapé comme ça? Vois-tu, quand ça fait 4 ans que tu suis tes finances très attentivement et que tu n'as jamais eu de difficultés parce que tu fais attention, tu tombes un peu over-confiant. Tu te dis :

Ben voyons, fait 4 ans qu'on achète à peu près tout ce qu'on veut quand on veut, et on manque pas du tout d'argent. Pourquoi on se fait suer...

Alors on s'est assis sur notre confiance et on a arrêté de compter. On trouvait ça inutile de s'asseoir en début de mois pour planifier nos dépenses à venir, parce qu'on finissait chaque mois avec un bon surplus. À quoi bon continuer?

Et c'est à ce moment-là que la dérape commence. C'est pas parce que ça va bien que tu ne dois plus faire attention. C'est justement parce que tu fais attention que tout va bien! Quand tu fais quelques choses et que tu as de bons résultats, continue de faire ce que tu fais! C'est surtout pas le moment d'arrêter. Le plus dangereux, c'est que les effets de ta dérape ne se font pas sentir immédiatement. C'est pas le premier mois où tu cesses de faire attention qui va t'apporter des difficultés. Dans notre cas, ça a pris 5 ou 6 mois avant qu'on voit un impact négatif majeur sur nos finances. Rendu là, il était trop tard.

Ce qui est arrivé et comment on y a remédié

Lorsqu'on a réalisé qu'on n'arriverait pas à payer la carte en entier, on a immédiatement fait le paiement maximal que nous étions en mesure de faire. Nous nous sommes ensuite assurés de programmer le paiement de la balance dès qu'une rentrée d'argent était prévue, tout en s'assurant de couvrir toutes les dépenses essentielles du mois à venir. Ça a marché. On s'est dit à ce moment-là qu'il faudrait peut-être recommencer à faire attention...

Le pire dans tout ça, c'est que pendant qu'on s'efforçait de trouver un moyen pour payer le tout, on n'a pas vraiment ralenti côté dépenses. On a dit qu'on ferait attention, mais on s'est pas assis pour planifier ensemble ce qui s'en venait. Ça fait que quand on a reçu le compte suivant...

Comment ça encore 2500$ sur la carte!?!?

  • Marco, en beau fusil

Ben oui toé... on vient à peine de se relever de notre pire désastre financier ever, et là on doit recommencer? C'était clair qu'on n'arriverait pas à payer ça rapidement, alors aux grands maux les grands moyens. Cette fois-ci, on a payé la totalité du compte avec notre marge de crédit.

Suis-moi bien. Un solde impayé sur notre carte de crédit engendre 19-20% d'intérêts. Notre marge de crédit elle, 3.79%. Pas besoin de compter longtemps pour savoir qu'on sauve beaucoup d'argent juste à transférer la dette d'un compte à l'autre. On a fait cette manoeuvre en dernier recours seulement, parce que nous n'avions pas d'autres options. Je ne vous conseille absolument pas de vous fier à votre marge de crédit pour vos dépenses mensuelles. Ça doit se faire en condition d'extrême urgence seulement. Ne faites pas comme nous, sauf si c'est vraiment nécessaire.

Maintenant, on a une dette de 2500$ (vraiment pas cool) qu'on s'efforce de payer petit à petit quand on a du lousse à la fin du mois. Oui, le lousse est revenu. C'est ce qui arrive quand on fait attention pour vrai...

La morale de l'histoire

Suis tes dépenses à la lettre, et assis toi avec ton/ta partenaire en début de mois pour identifier avec le plus de précision possible les dépenses qui s'en viennent. Déterminez un objectif quand à l'argent qu'il doit vous rester en fin de mois. Que ça soit 20$ ou 500$, écrivez le chiffre et tenez-vous en à votre plan. C'est la seule façon de ne pas déraper.

Aussi, ce ne sont pas les petites dépenses de 10-30$ qui ont un gros impact (à moins d'en avoir des dizaines), mais plutôt les 2-3 grosses dépenses de 200-400$. C'est surtout celles-là qu'on veut essayer de prévoir et planifier sur le moyen terme pour qu'elles n'arrivent pas toutes en même temps. C'est certain que certaines dépenses sont difficiles à prévoir, comme un bris d'un appareil électroménager, ou une réparation urgente sur la voiture, mais c'est exactement pour cette raison que ça prend un fond d'urgence... que nous avions mais qui s'est effrité au fil de plusieurs mois consécutifs de folles dépenses. Ça nous aurait évité d'avoir à utiliser 2500$ de notre marge de crédit. On va devoir mettre plusieurs mois à rembourser ça, en plus des intérêts (minimes, mais quand même) qu'on débourse en cours de route.

Bref, c'est totalement une expérience qu'on va s'efforcer à ne plus jamais vivre!

Financièrement vôtre,